Sauvons l’Allée des Baobabs!

Savez-vous que si nous n’agissons pas dès maintenant, l’Avenue des Baobabs pourrait disparaître dans les prochaines décennies? Madagascar risque de perdre définitivement la forêt de l’Ouest si aucune mesure n’est prise! En effet, l’ Allée des Baobabs abrite des dizaines de baobabs longeant la route de terre entre Morondava et Belon’i Tsiribihina. La région du Menabe, à l’Ouest de la Grande île, possède la plus grande concentration de baobabs au monde. Ce site touristique figure parmi les endroits  les plus visités et photographiés à Madagascar et c’est une zone protégée depuis 2007.

^701D8904CA636CBF2D725C03558A3946E6C91DE066259A06C6^pimgpsh_fullsize_distr
L’allée des baobabs à Morondava

Menabe Antimena, un des plus grands blocs de forêt sèche de Madagascar, abrite des réserves spéciales et des biodiversités uniques, à savoir le boulevard des baobabs, un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, et des zones humides Ramsar, y compris des lacs et des mangroves. C’est un écosystème entier qui mérite d’être conservé et protégé! Mais la région subit de plus en plus de pression, notamment par rapport aux coupes illicites, aux feux de brousse, aux migrations massives depuis plusieurs années… et les forêts sont surtout brûlées et défrichées à cause de l’agriculture (comme la culture intensive et illégale du maïs, des arachides…)

Cover Save the Menabe Forest
La campagne « Save Menabe Antimena » initiée par l’ONG Fanamby

Selon une étude en 2014, la zone protégée de Menabe Antimena s’expose à des bouleversements écologiques. La déforestation se poursuit à un rythme frénétique et incontrôlable depuis 2010  avec des effets humains et environnementaux désastreux. Fanamby, Durell, les parcs nationaux de Madagascar, le WWF et d’autres organisations environnementales rassemblent les autorités et l’opinion publique pour tenter de sauver la forêt sèche de Menabe. Ils travaillent avec la société civile au niveau national pour mettre en garde contre cette situation alarmante avec la campagne «Save Menabe Antimena» lancée en 2018, une campagne initiée par l’ONG Fanamby. Les solutions proposées sont: mieux faire connaître et appliquer la législation qui régit l’aire protégée, sensibiliser et informer les populations locales des sanctions possibles et appliquer les lois effectives avec le soutien du tribunal de Morondava. (source: http://www.wwf.mg)

baobabs_kirindy_mite_feu_na2_6166_1
© WWF Madagascar/Xavier Vinckee

Un atelier régional axé sur le thème du déchiffrement des forêts de Menabe a eu lieu récemment, afin de trouver les solutions adéquates face à ce fléau, en présence de Madame Johanita Ndahimananjara, ministre de l’Environnement, de l’écologie et des forêts. Elle a ajouté lors de sa visite: « environ 4% de Menabe Antimena disparaît chaque année: avec les communautés, les autorités locales et nos partenaires environnementaux, nous avons pris des engagements: la législation concernant la gouvernance de nos ressources doit être connue, comprise et appliquée.» A l’heure où on parle du risque du réchauffement climatique, nous devons préserver toutes les forêts. La nature doit être protégée alors mobilisons-nous pour la sauver. « Sauvons l’Allée des Baobabs! »  Lutter pour la forêt, c’est aussi se battre pour l’humanité!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s