Vers un renforcement du contrôle des Aires Protégées à Madagascar

Madagascar compte actuellement un plus de 125 Aires Protégées après recensement officiel. Le Pays est connu pour abriter une partie des écosystèmes et des espèces des plus précieux au monde. La mise en place de ces nombreuses Aires Protégées joue un rôle fondamental pour la protection de la biodiversité́, la conservation des écosystèmes et la gestion durable des ressources naturelles. Le Ministère de l’Environnement de l’Ecologie et des Forêts travaille de près avec  les organismes partenaires dans le but de renforcer la Gestion et la Conservation des écosystèmes sensibles de Madagascar, et de valoriser le niveau des Aires protégées.

0004_Fanamby_Camp_Tattersalli_18-02-02.jpg
Aire protégée de Loky Manambato – Région SAVA

La signature d’un protocole d’accord pour renforcer la collaboration entre le MEEF, Fanamby et Madagascar National Parks s’est tenue hier dans l’après-midi dans la salle de conférence du Ministère de l’Environnement. Ce projet entre dans le cadre du Programme Environnemental pour le Développement Durable (PEDD) qui prévoit « la sauvegarde  de notre environnement et ressources naturelles unique pour le bien de la population malgache et le développement durable du pays ». Durant la première phase du projet, 19 Aires Protégées, classées zones sensibles en exploitation illégale des bois précieux et des animaux sauvages spécifiques de Madagascar, où des zones à haute valeur en biodiversité, seront priorisées. Toutes les Aires Protégées de Madagascar seront ciblées par ce projet de renforcement dans un deuxième temps. 11 des 43 AP gérées par Madagascar National Parks, et 03 des 05 AP gérées par  Fanamby parmi les 125 AP existantes à Madagascar sont les premiers à avoir signés le protocole. Des nouveaux protocoles d’accord seront ainsi établis pour les autres Aires Protégées.

20180912_151309.jpg
Le Directeur Exécutif de Fanamby et le Directeur Général des Forêts lors de la signature du protocole d’Accord

Le contrôle des Aires Protégée à Madagascar sera renforcé tant en terme de ressources techniques qu’en ressources humaines. Des équipe « binôme », composées d’un Ingénieurs et d’Adjoints – Agents techniques forestiers, assureront l’application des textes et règlementations en vigueur en matière d’infractions forestières et à la gestion des Aires Protégées, ainsi qu’à la restauration et le renforcement de la gestion et la sécurisation des ressources naturelles disponibles. Ces techniciens travailleront en étroite collaboration avec les agents des Aires Protégées concernées et seront répartis dans plusieurs régions. Des Officiers de Police Judiciaire seront également présent dans chaque AP pour épauler les équipes techniques. Cette initiative tend à minimiser le taux d’infractions et d’exploitation illicite dans les Aires Protégées mais surtout de limiter les dégâts engendrés par la déforestation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Litoral du lac Bedo – Aire Protégée de Menabe Antimena

 

En signant ce protocole d’accord, Fanamby s’engage en tant que gestionnaire à préserver et à améliorer la biodiversité mais aussi à prendre en compte et à améliorer les conditions de vies des communautés de bases qui vivent aux alentours de ces Aires Protégées. Il est essentiel de faire participer les communautés locales, premières parties prenantes, au renforcement de la conservation de la nature en luttant contre les menaces qui pèsent sur la biodiversité.

0020_Fanamby_Camp_Tattersalli_18-02-01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s