Fanamby, pour l’amélioration du niveau de vie des producteurs de Vanille

80% de la vanille mondiale provient de Madagascar. Deuxième épice la plus chère au monde après le safran, la vanille est devenu un sujet de débat à l’échelle international. Madagascar, premier pays producteur de vanille,  figure parmi les pays les plus pauvres au monde. C’est dans cette optique que Fanamby, avec le soutien des fonds Livelihoods a décidé d’œuvrer en faveur du programme L3F Livelihoods for family farming pour l’amélioration du niveau de vie des producteurs de Vanille.

 

20180518_112206(1)
Les dirigeants des grandes entreprises venus dans le cadre du  programme Livelihoods-Vanilla

 

« Le fonds Livelihoods for Family Farming est un fonds d’investissement créé par Danone, Firmenich, Mars et Veolia pour favoriser la durabilité et la réduction de la pauvreté dans les chaînes d’approvisionnement.» Le programme L3F est mis en place depuis 2017 dans trois communes rurales du district de Soanierana Ivongo à Madagascar. Les producteurs de vanille bénéficieront de la création d’une chaîne de valeur de la vanille résiliente, mis en place pour améliorer leurs conditions de vies. Le programme va permettre aux agriculteurs non seulement de produire plus de vanille mais aussi de diversifier leur production pour renforcer leur sécurité alimentaire. D’ici 10 ans, le programme prévoit d’améliorer le niveau de vie de 3.000 fermiers grâce à leur formation basée sur une agriculture durable. Il est également prévu de doubler leur production de riz pour renforcer la sécurité alimentaire. Fin mai dernier, les dirigeants des grandes entreprises se sont rendus sur le terrain à Soanierana Ivongo pour voir de plus près le fonctionnement du programme.

20180518_124028
Une femme travaillant soigneusement la vanille

Fanamby et les partenaires du projet L3F Livelihoods ont choisi de travailler en dehors de la région de Sava. « Comme la majeure partie de la vanille est produite dans cette région, le marché est immédiatement miné lorsque des cyclones ou des sécheresses affectent la région. Une nouvelle zone de production offrira plus de résilience aux entreprises et contribuera à revitaliser les villages isolés. » Soanierana Ivongo, de par la qualité de son sol riche en matière organique, son climat chaud et humide, et sa proximité du port de Tamatave a été choisi comme zone d’implantation du programme. Sans compter le nombre encore limité d’intervenants ou d’opérateurs de la vanille présents sur place.

20180519_144246.jpg
Le STAFF de Fanamby travaillant dans le cadre du programme L3F

 

Le programme a vu la visite des dirigeants d’entreprises qui ont très vite compris les problèmes et menaces relatifs au secteur de la vanille. Les producteurs sont figés dans un état de pauvreté extrême malgré la valeur exponentielle de la vanille sur le marché international. La première cause reste le manque de pratique et de financement concernant l’amélioration de la qualité de la vanille. Avant l’implantation du projet, ils étaient obligés de vendre leurs produits à moindre prix aux premiers acheteurs venus, sans aucune notion de qualité ou de normes. Ils obtenaient des prix bas pour de la vanille de mauvaise qualité. Ensuite, la sécurité de la vanille est une problématique courante. Les vols de gousses et de pieds de vanillier se font de plus en plus, obligeant les producteurs à cueillir les gousses avant maturation par peur de se faire voler leurs produits. Cette récolte précoce entrainera pourtant une  mauvaise qualité de la vanille. En s’engageant dans le projet sur une période de 10 ans, partenaires de Livelihoods-Vanilla soutient financièrement les agriculteurs pour la mise en œuvre du projet lié à al production durable de vanille.  Fanamby gère les aspects techniques et sociaux du projet en mettant en place des plannings d’activités bien précis et en travaillant de très près avec les fermiers. Danone, Firmenich, Mars et Prova achèteront la vanille produite dans le cadre du programme.

20180519_113304
Accueil chaleureux des villageois

Les producteurs travailleront pour leur propre intérêt au sein d’une seule coopérative dont ils seront les propriétaires. Ce concept est inspiré du modèle mis en place par Fanamby en 2010, en créant le Groupement d’Intérêt Economique Sahanala pour l’intérêt des associations de paysans producteurs existants dans et aux alentours des Aires Protégées qu’elle gère. Comme Sahanala, cette nouvelle coopérative sera mise en place pour tenter de connecter les producteurs directement aux marchés existant, à collecter la vanille, à miser sur la qualité et à l’exporter vers les partenaires du projet. Le pôle lead de la coopérative sera tenu de former les fermiers sur une période de cinq ans sur les pratiques de productions durables dans le but d’accroître la productivité et la qualité de la vanille. Soa Lydia, présidente de l’association des femmes productrices de Vanille à Sahabevava affirme que l’existance du programme a un impact vraiment positif sur le niveau de vie de la communauté. Selon elle, les femmes sont aujourd’hui plus actives dans la vie professionnelle et contribuent à améliorer le revenu de leur famille. Elles sont désormais bénéficières et actrices du changement.

D’ici  10 ans, avec l’objectif d’améliorer le niveau de vie de ces fermiers, Fanamby espère rassembler le maximum de témoignage positif de la part des bénéficiaires du programme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s