La Campagne « Save Menabe Antimena »

Madagascar risque de perdre la forêt de l’Ouest si aucune mesure n’est prise. Elle subit de plus en plus de pression, notamment par rapport aux  coupes illicites et aux feux de forêt. La campagne  » Save Menabe Antimena » a été initiée par l’ONG Fanamby pour tenter de sauver la forêt sèche de Menabe.

En 2017, des actions de sensibilisation ont été menées dans la NAP pour informer la communauté locale sur l’importance de la conservation pour le développement durable. Beaucoup sont conscient de la dégradation de la forêt dense sèche de Menabe Antimena. Les feux sont causés par la pratique de la culture sur brulis ou du Tavy dans la majorité des cas. Des actions ont été menées pour convaincre la population de cultiver le Maïs et l’Arachide sans défricher. Il est essentiel que la population sache que la NAP de Menabe Antimena regorge d’une endémicité faunistique et floristique exceptionnelle. Ce qui permet à la région d’avoir un énorme potentiel touristique et économique.

IMG_1632.JPG
Sensibilisation dans la commune de Tsimafana – NAP Menabe Antimena

La Nouvelle Aire  protégée de Menabe Antimena, dans la région de Menabe à l’Ouest de Madagascar a été mise en place suite à l’engagement du gouvernement Malagasy à la « Vision Durban » en 2003. La vision consistait à passer de 6 millions hectares d’Aires Protégées contre 1,7 millions d’hectares à l’époque. Les aires protégées sont mises en place pour la conservation de la biodiversité. Madagascar compte d’innombrables espèces de faunes et de flores endémiques qui sont principalement les cibles de conservation des Aires Protégées.

NCegalerba_Mada09_0409

 

 La NAP de Menabe Antimena est quant à elle, constituée par une diversité biologique exceptionnelle et unique au monde. Elle est caractérisée par un bloc contigu d’habitats naturels tels les forêts denses sèches, les lacs Kimanaomby et Bedo ainsi que les mangroves. Des cibles de conservation ont été identifiés dans la zone dont : l’Hypogeomys antimena ou Vositse, Rat Sauteur Géant de Madagascar, le Pyxis planicauda ou Kapidolo, qui est une espèce de tortues à queue plate de la famille des Testudinidae,  2 espèces de Lémuriens diurnes et 6 espèces nocturne, ainsi que le paysage reliquat de Baobabs. Des espèces toutes aussi endémiques les unes que les autres. Mais ces espèces sont également les cibles des différentes menaces et pressions subies par la NAP. Il s’agit entre autres du défrichement, du feu, de l’exploitation forestière illicite, de la chasse, de la coupe sélective….

IMG_2710.JPG
Traces de défrichement

L’exploitation illicite par exemple constitue une des pressions ayant un impact élevé sur la viabilité de la cible Forêt dense sèche et des bois précieux.  Les feux quant à eux réduisent considérablement la taille de la forêt qui constitue un habitat naturel pour la faune et la flore.

La campagne Save Menabe Antimena 2018 sera principalement axée sur la sensibilisation des plus jeunes. Les enfants seront plus réceptifs par rapports aux objectifs de conservation. Des actions ludiques seront menées pour les conscientiser sur le fait que la terre et la forêt les appartiennent. Ils ont le devoir d’agir pour préserver la biodiversité de leur région.

IMG_7854

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s