Formations au bénéfice des opérateurs touristiques et des communautés de Morondava

Des séances de formation des opérateurs touristiques et des communautés de Mangily et de Marofandilia ont eu lieu du 06 au 10 Mai 2008. Cette formation rentre dans le cadre du projet Menabe Antimena  » AMELIORER LA COMPETITIVITE DES MICROS ET PETITES ENTREPRISES DE L’INDUSTRIE TOURISTIQUE DE MADAGASCAR« . L’objectif est de dispenser des séances de formation au bénéfice des hôteliers et restaurateurs de la région, appuyées par l’USAID et Conservation International en partenariat avec la FHORM (Fédération des Hôteliers et Restaurateurs de Madagascar),et l’Ecole Hôtelière de la Réunion.

Les modules traités ont été focalisés sur le Management pour les trois plus grands hôteliers et restaurateurs de Morondava, l’hôtellerie et la restauration pour les communautés de Mangily et de Marofandilia.

MenT

Les bénéficiaires ont été:

  • Le Renala (10 employés), Chez Maggie (cinq employés), et Capannina/Trecicogne (neuf employés) pour les hôteliers et restaurateurs de Morondava
  • 14 personnes de Mangily (dont la plupart sont des gens qui ont déjà travaillé au Centre du temps où l’ABM s’occupait de sa gestion) et trois personnes de Marofandilia (il s’agit de femmes qui gèrent une gargotte dans le village de Marofandilia)

Les formateurs sont des professionnels du métier de l’hôtellerie et de la restauration, aussi, ils ont jugé nécessaire de ne pas se limiter sur les modules proposés en se focalisant davantage sur les besoins prioritaires.

I – Les formations à Mangily:
Par rapport au programme qui a été defini, le premier jour a été consacré à: la présentation de chacun, l’introduction et explication des modules de formation ainsi que les interventions de Madame Catherine VALIGNIAT, l’inventaire des matériels utiles pendant la formation, et la visite des lieux où les formations auront lieu. Le second jour se porta sur les formations théoriques et pratiques sures: comment faire un lit, comment nettoyer une chambre (dépoussiérage, balayage,…), comment préparer tous les matériels pour la remise en état d’une chambre et-ou avant d’aller sur chaque lieu de travail (éviter les va et vient et les pertes de temps inutiles), comment débarrasser une chambre après le départ du client. Quelques participants se sont portés volontaires pour les travaux pratiques, mais on voyait surtout que ce sont les femmes de Mangily qui s’intéressaient les plus à cet exercice.

Les exercices du troisième jour étaient concentrés sur: comment dresser une table pour quatre personnes, comment accueillir et prendre une commande pour deux personnes, comment ouvrir et servir une bouteille de vin rouge et une eau vive, comment ouvrir et servir une bouteille de bière et une boisson, comment servir deux clients à l’assiette

Les exercices du quatrième jour ont été concentrés sur la préparation des évaluations du lendemain (révisions, exercices en groupe et individuels, prises de notes écrites), mais également sur: le rangement de la salle de lingerie, le nettoyage des toilettes et des douches (communes et dans les chambres), le pliage des draps, des nappes, serviettes, taies,…, des conseils pratiques sur la lessive….

Le dernier jour a fait l’objet des évaluations de chaque participants

Après chaque exercice pratique, des petites sessions écrites ont été organisées au cours desquelles les participants se regroupaient en groupe de quatre ou de cinq pour traiter des exercices écrits.

Les sujets pour l’évaluation ont été tirés au sort et ont été traités individuellement.
L’idée de base est de faire comprendre à tous que le certificat doit être mérité et que chacun doit être le plus multidisciplinaire possible. C’est à partir de cette idée que la formatrice et nous proposons à tous que les certificats seront partagés seulement après les diverses séances de formations de cette année. En attendant, les participants nous ont promis de faire des efforts personnels jusqu’à la prochaine séance.

Les plus grandes problématiques résidaient dans le décalage par rapport à la disponibilité des matériels qui est conditionné par les ressources en eau et en électricité. L’exemple de référence étant la difficulté perçue par la formatrice pour la formation en lessive. Elle avoua ne pas pouvoir être plus efficace à former les participants sans machine à laver ou sans tous les matériels nécessaires pour bouillir le linge, ce qui pourrait être une grande limite pour nous étant donné qu’il demande une grande consommation de bois de chauffe.

II- Les formations à Morondava:

Le module prévu pour les grands hôteliers de Morondava est le Management. Cependant, les contenus du module ainsi que le programme de formation ont été recadrés selon les besoins prioritaires de chaque établissement.
Pour cela, le formateur prenait deux heures auprès de chaque établissement pour définir ces besoins avec le gérant (toujours sur la base des résultats de nos enquêtes value chain et end market survey).

Aussi, au Renala, les formations se sont essentiellement porté sur:

  • La commercialisation des produits: comment faire plus de bénéficie?: réflex par rapport au chiffre d’affaires et amélioration des techniques de vente
  • La réception et l’accueil: penser plutôt au client qu’au produit
  • La restauration: accueil des clients, service en salle, prise de commande
  • Management: tous les bénéficiaires devaient comprendre qu’ils ont été formés pour pouvoir ensuite, former des futures employées (formation de formateurs) et que tout le monde dans l’établissement doit savoir ce que les autres font et le mieux, les remplacer quand ils sont absents (notion de multidisciplinarité),…
  • Élaboration d’un organigramme

Chez Maggie, les gérants étaient absents pendant presque tout le passage du formateur, mais le chef du personnel a bénéficié de quelques cours en Management.
Après quelques brèves entretiens avec le personnel le plus concerné, les formations portaient sur:

  • La prise de réservation et la gestion du carnet de réservation
  • Le service en salle et amélioration de la technique de vente aussi bien dans le restaurant que pour les chambres (pour les réceptionnistes)
  • L’accueil et la prise de commande pour les serveurs
  • La gestion des personnels sous sa coupe (nécessité d’un TDR pour chaque poste?)
  • La commercialisation des produits: comment faire plus de bénéficie? (réflexe par rapport au chiffre d’affaires et amélioration des techniques de vente)

Au Trecicogne et à la Capannina:

  • Cours de management pour le gérant et la gérante: gestion des conflits, gestion du personnel, rotation, amélioration de la motivation, force de vente,…
  • Service en salle, accueil et prise de commande des clients, rangement de la salle de restaurant
  • Entretien d’une chambre (comment faire un lit? comment ranger et nettoyer une chambre,…)
  • Prise de réservation et gestion d’un cahier de résa (remplissage d’une fiche de réservation pour chaque client,…)
  • La commercialisation des produits: comment faire plus de bénéficie? (réflexe par rapport au chiffre d’affaires et amélioration des techniques de vente

Daniela RAKOTOMAMONJY

Responsable Ecotourisme & Secteur privé

en direct de FANAMBY – Menabe ANTIMENA

>>Cliquez ici sourcrire aux billets du blog de Fanamby par Email 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s