Anjozorobe-Angavo : nouvelle aire protégée accessible vers la fin mai

Les lémuriens de couleur noire et les rats herbivores sont parmi les espèces endémiques de ce site.

Couloir forestier d'Anjozorobe


Pour un tourisme à gestion communautaire. C’est dans ce cadre que la nouvelle aire protégée d’Anjozorobe-Angavo, d’une surface de 52.200ha, sous la gérance de l’association Fanamby, a été lancée.

Ce site touristique formant le corridor forestier de plus de 100km, touche deux régions, Analamanga et Alaotra-Mangoro. Il sera ouvert aux touristes, nationaux et étrangers, vers la fin mai, a déclaré Harison Vonjy, directeur de l’ONG Fanamby. Une piste rurale d’une longueur de près de 10km a déjà été aménagée pour faciliter l’accès vers le site, même par des voitures légères, et ce, à proximité de la route nationale.

Cette nouvelle aire protégée sera classée en catégorie 5, dite un paysage harmonieux protégé. L’interaction harmonieuse entre l’homme et la nature sera maintenue, tandis que les habitats dégradés devraient être restaurés. En effet, lors du dernier inventaire réalisé par l’ONG Fanamby via un traitement d’image satéllitaire, 20.000 ha de forêts ont disparu en 4 ans, et ce, en raison du défrichement. Le site d’Anjozorobe pourrait être également classé en catégorie 2, dite parc naturel, visant à protéger l’éco-système à des fins récréatives.

Avec l’existence d’un Doany à l’intérieur du site, il pourrait aussi être labellisé en catégorie 3, ou monument naturel. En outre, il dispose de près de 550 espèces floristiques dont 70 d’entre elles constituent des variétés d’orchidées, sans parler des différentes plantes à vertu médicinale. Quant à sa faune, six espèces de lémuriens, 70 espèces d’oiseaux et 41 espèces de reptiles font entre autres sa réputation.

L’ONG Fanamby appuie la population riveraine dans la mise en place d’une infrastructure d’accueil, qui sera instaurée suivant le type d’habitation traditionnelle sur place, respectant les normes d’hygiène. Elle sera gérée par cette population elle-même. D’où le concept de tourisme à gestion communautaire. Un groupe de personnes issu du village travaillera bénévolement pour lutter contre toute exploitation illicite ou feux de brousse.

AllAfrica.com , 28 Avril 2006

One thought on “Anjozorobe-Angavo : nouvelle aire protégée accessible vers la fin mai

  1. Bon projet. Tres interessant. Tourisme de la biodiversite et surtout dans une zone proche de Tananarive. cest une chose peu courante. Et pour terminer, le plus important c’est l’impact sur la sauvegarde de l’environnement et developpement de l’economie paysanne. J’encourage l’ONG Fanamby.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s